Anatole – 4e fils de Claude-Antoine

Classé dans : Biographie, Visages d'aïeuls | 0

Selon la généalogie de 1893, Anatole de Guillebon (XI) est né à Amiens le 24 juin 1793. Il est le quatrième fils de Claude-Antoine de Guillebon (que l’acte de naissance appelle rentier, habitant alors rue des Trois-Cailloux) et de Gabrielle-Marie-Ursule de Gomer.

Entré à Saint-Cyr le 14 janvier 1810, il en sortit le 4 février 1813, fut nommé sous-lieutenant dans la Jeune Garde au 1er régiment de tirailleurs et partit pour la campagne de Saxe. Il assista aux batailles de Lützen et de Bautzen ; tombé malade, il fut fait prisonnier par les Russes à Lauban le 1er septembre, pour ne rentrer en France que le 28 septembre 1814.

Il passa le 16 janvier 1816 dans la Légion de l’Oise (devenue ensuite le 30e régiment de ligne), y fut nommé lieutenant le 21 juillet 1819, prit part à l’expédition d’Espagne en 1823, et quitta le service le 25 juin 1824. Il reçut plus tard la médaille de Sainte-Hélène ; il avait reçu en 1814 la décoration du Lys.

Il a laissé des souvenirs dédiés à sa fille Valérie et qui contiennent maintes pages vécues : les trois années de Saint-Cyr, sous une discipline de fer, sans un jour de vacances ou de permission ; une panique dans nos rangs durant la bataille de Lützen ; les douloureuses pérégrinations des prisonniers en Russie ; le retour à Beauvoir, où l’auteur était si piteusement accoutré que son père ne le reconnut pas ; le séjour en 1823 à Madrid, etc.

Il épousa à Amiens, le 19 mai 1824, Aglaé Lydie Eulalie du Teil. De ce mariage naquirent trois enfants :

  • Sidonie de Guillebon (XII), née à Amiens le 8 mars 1825, morte en décembre 1832.
  • Valérie de Guillebon (XII), née à Amiens le 31 mai 1828, mariée à Jules de Cassières.
  • Édouard de Guillebon (XII), né à Amiens le 27 mars 1834. Engagé volontaire au 4e régiment de chasseurs à cheval, plus tard lieutenant au 12e régiment de chasseurs. Il fit la campagne du Mexique et mourut le 23 novembre 1865 à l’hôpital militaire de Saltillo.

Le manuscrit d’Anatole a été recopié par Ludovic de Guillebon (XIII), de la branche de Mazinghem, polytechnicien et passionné d’histoire. Il rédigea un journal de la 1ère guerre mondiale, copia les mémoires d’Anatole de Guillebon et établit des recherches généalogiques fort intéressantes sur la famille de Guillebon. (1793-1867 recopiés par Ludovic de Guillebon. 1870-1946 retranscrit par Christian de Guillebon). Anatole de Guillebon mourut le 10 août 1867, à l’âge de 74 ans.

Christian de Guillebon
(Troussencourt XV)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *